Article
Focus
4 septembre 2017
Emplois gelés
Quelles conséquences pour les assos nantaises ?

Jugés « coûteux » et « inefficaces » par la ministre du travail Muriel Pénicaud, les contrats aidés sont dans le viseur du gouvernement. En réaction au rapport de la Cour des comptes qui pointait du doigt leur coût, le gouvernement empêche toute embauche ou renouvellement de contrats aidés signés après le 1er juillet. Une mesure soudaine qui passe mal et qui inquiète un certain nombre d'organisations dont les associations déjà -pour certaines d'entre elles- très fragilisées par les baisses de dotations des collectivités territoriales. La rentrée à peine entamée, elles montent au front pour faire entendre leurs voix. Une mobilisation qui s'est caractérisée par une manifestation devant la préfecture de Loire-Atlantique le 2 septembre.

Réalisé par : Marjolaine Leclancher

Crédits photo : Stéphan Allanic

À Nantes et en Bretagne le réseau des écoles associatives Diwan se mobilise contre la fermeture d'une dizaine de classes et interpelle François de Rugy, président de l'Assemblée national et député LREM de Loire-Atlantique sur leur situation. Ces écoles nantaises déplorent en effet une perte de 6 postes d'employé·e·s polyvalent·e·s qui auraient dû être renouvelé·e·s ce qui «pose la question de la pérennité de ces écoles et de la scolarisation de 220 enfants sur la commune». L'école a lancé un appel à mobilisation le 31 août à laquelle se sont joints les secteurs social, culturel et associatif qui dénoncent un manque de solutions alternatives.

 

_

Parents en colère

Comme beaucoup de parents, Kevin, s'inquiète du devenir de l'école de ses enfants. Il précise tout de même son point de vue sur les emplois aidés qu'il estime ne « pas être une fin en soi ».

Kevin diwan

Solidarité avec les assos

Jeune engagée dans le conseil d'admnistration de l'Atelier des initiatives, Liza s'étonne de la brutalité de l'annonce du gouvernement et souhaiterait qu'il revienne en arrière. 

Liza ADI

_Le sentiment de ne plus exister

Le théâtre du cyclope fait partie des associations nantaises qui ont pris la nouvelle de plein fouet. Laure la présidente se bat avec son équipe pour trouver des solutions et ne pas renvoyer ses salarié·e·s pour qui elle avait des perspectives.

* RQTH = reconnaissance de la qualité de travailleur·euse·s handicapé·e·s

Laure cyclope

Les élu·e·s aussi très préoccupé·e·s

«  La suppression de ces emplois aidés, c'est la suppression d'associations qui pourraient s'arrêter notamment dans les quartiers prioritaires. […]

Cette annonce fait aussi réagir les élu·e·s locaux qui se trouvent suite à une telle annonce, en première ligne du dialogue social. Présent durant la manifestation Nicolas Martin élu Jeunesse à la Ville de Nantes, nous confie lui aussi avoir des craintes pour l'avenir des associations. « Ce qui caractérise la crise pour l'école Diwan qui a 6 postes non renouvelés pour la rentrée scolaire est à l'image d'un nombre d'associations ici présentes que l'on voit moins et qui sont aussi très préoccupées.» Il tient à rappeler le soutien de la Ville de Nantes aux associations : « Johanna Rolland a écrit au ministre, elle a relayé l'inquiétude de tous les élu·e·s municipaux sur cette situation qui va nous mettre en difficulté, nous qui soutenons beaucoup le secteur associatif. » et s'exprime sur son inquiétude des retombées sur la commune. «La suppression de ces emplois aidés, c'est la suppression d'associations qui pourraient s'arrêter notamment dans les quartiers prioritaires. […]  les collectivités sont elles-mêmes soumises à des restrictions budgétaires dont la taxe d'habitation qui nous est retirée […] la commune aura du mal à satisfaire l'exigence de service publique qu'est en droit de demander le citoyen »

nicolas martin

Selon le communiqué de presse du 03/09/2017, 250 personnes étaient rassemblées la veille devant la préfecture de Loire-Atlantique. Une manifestation organisée en peu de temps, traduisant un besoin de rassemblement et illustrant l'une des valeurs les plus chères au cœur du milieu associatif la SO-LI-DA-RI-TÉ.

Pour aller plus loin : 

- Rapport de la DARES : analyses et statistiques du Ministère du travail

- Communiqué de presse du mouvement associatif, 29 août 2017 

- Podcast France culture "Du grain à moudre" du 28/08 "Les contrats aidés nuisent t-ils à l'emploi ?"

- L'après 2017 : beaucoup d'incertitudes, CEMEA des Pays de la Loire

Voir tous les articles